Compteur velo avis

Q : Bonjour à tous. Aujourd’hui, nous allons accueillir Cyntia, une grande passionnée de cyclisme. Bonjour Cyntia et bienvenue parmi nous.

Cyntia : Bonjour.

Q : Merci d’avoir aimablement accepté notre invitation. Le thème du jour, c’est le vélo, votre passion, votre raison de vivre. Dites-moi Cyntia. Pourquoi vous aimez tant le vélo ?

Cyntia : Ecoutez, je ne vais pas faire dans l’originalité car je pense que tous les amateurs de vélo vous diront la même chose. Le cyclisme procure une si grande sensation de liberté. C’est un sport que l’on peut faire en solo ou avec d’autres personnes qui ont la même passion. Avec le vélo, on profite de l’extérieur, on fait le plein d’air frais et on se déstresse. Mais ce n’est pas tout. Le vélo est l’un des sports les plus efficaces pour entretenir la forme et la santé.

Q : Si je comprends bien, vous soutenez que les avantages du cyclisme sont multiples ?

Cyntia : oui. Les bienfaits sont nombreux, tant sur le plan physique que mental.

Q : pouvez-vous nous donner quelques exemples précis ?

Cyntia : le vélo est un excellent exercice cardio. En roulant à une allure modérée et régulière, vous ferez travailler votre cœur qui va gagner en puissance de contraction. Résultat, votre performance sera optimisée et vous réduisez considérablement les risques de problèmes cardio-vasculaires. Mais ce n’est pas tout. Le cyclisme est aussi conseillé pour les personnes qui souffrent d’un problème de circulation sanguine. C’est en effet un sport qui renforce l’endurance cardiaque et amène une bonne oxygénation et du sang dans vos muscles et vos organes. Si vous recherchez le sport idéal pour maigrir, le vélo est pour vous. Le cyclisme est l’un des sports les plus recommandés pour ceux qui veulent perdre du poids. Une virée en vélo d’une heure équivaut à une heure de course à pied, avec les effets néfastes en moins car c’est un sport porté. Pédaler reste beaucoup moins traumatisant que courir, du coup le risque de blessure est moindre. Enfin, sur le mental, le vélo produit ce qu’on appelle un cerce vertueux. C’est-à-dire que si vous le pratiquez à une allure raisonnable en fonction de vos capacités, il devient une activité relaxante qui vous aidera à faire baisser la tension nerveuse et l’anxiété. Pédaler permet de sécréter des endorphines dont les propriétés euphorisantes et calmantes sont bien connues. Vous vous sentirez libérés et détendus et vous dormirez mieux.

Q : Maintenant que vous avez réussi à nous donner envie de nous lancer dans le cyclisme, avez-vous quelques conseils à nous donner dans le choix d’un vélo ?

Cyntia : avant de vous lancer dans une recherche intensive, prenez le temps de vous poser quelques questions cruciales. Les réponses détermineront votre champ de recherche. Alors, la première question que vous devez vous poser portera sur votre budget. Cela vous aidera à sélectionner votre vélo dans une certaine fourchette de prix. Ensuite, à quelle fréquence allez-vous utiliser votre appareil ? Vous aurez besoin d’un vélo performant si vous comptez vous entrainer de manière intensive. En revanche, si vous comptez utiliser votre vélo seulement en week-end ou pendant les vacances, vous pouvez vous tournez vers les modèles d’entrée de gamme. La durée d’utilisation ou la distance à parcourir sont des points tout aussi importants. D’eux dépendent en effet le niveau de confort que vous pouvez exigez. Par exemple, si vous ne parcourez qu’une petite distance, vous pouvez fermer les yeux sur certaines choses. En revanche, si vous comptez pédaler sur une longue distance, le confort doit être votre priorité. Enfin, le type de parcours que vous souhaitez pratiquer déterminera également votre choix final. Si vous comptez affronter des parcours montagneux ou vallonnés, vous aurez besoin d’un vélo polyvalent qui dispose d’un triple plateau. Un petit conseil s’il s’agit de votre premier achat : optez pour un vélo avec un cadre en alu et une fourche en carbone. Cela me semble être un excellent compromis entre performance et confort.

 A lire aussi : Au Luxembourg, plus d’1 millions de velo ont passer par le Viaduc !

Q : à l’heure du progrès high-tech, on entend beaucoup parler des vélos connectés. Qu’avez-vous à nous dire à ce sujet ?

Cyntia : en effet, désormais le vélo intelligent est de plus en plus prisé aujourd’hui. En faite, il s’agit d’équiper son vélo d’un appareil électronique qui permet de suivre ses performances. Ces appareils sont appelées « compteurs de vélo » et ils s’imposent comme équipements indispensables pour les cyclistes qui souhaitent obtenir des meilleurs résultants dans divers domaines comme la vitesse, la distance, etc.