bureau de l agence axe net

Je reçois aujourd’hui Sylvain Richard dont le blog est assez connu de ceux qui souhaitent développer la visibilité de leur site web ou renforcer l’efficacité d’un site e-commerce. Mais AxeNet, c’est aussi une agence web (www.axenet.fr) qui œuvre à la conception de sites professionnels.

Bonjour Sylvain. Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Et bien, je suis le fondateur de la société AxeNet. Notre agence créer des sites internet et travaille à leur mise en avant sur Google. Nous avons commencé tout petit il y a 10 ans. Nous sommes toujours petits (6 personnes), mais avons doucement acquis une certaine notoriété, notamment dans l’univers du SEO.

Justement, votre blog est très populaire quand on parle de référencement. Quelle est votre recette ?

  • Sans doute une alchimie entre plusieurs ingrédients. J’essaie tout d’abord d’être pédagogue quand j’aborde un sujet. C’est probablement un point qui facilite la compréhension de concepts parfois jugés complexes au départ.
  • Je tente aussi de donner le plus d’exemples concrets possible. Ceci va aider mes lecteurs à pouvoir transposer les sujets que j’aborde à leurs problématiques de visibilité ou de conversions sur une boutique en ligne.
  • Pour résumer, j’écris rarement mes articles pour les professionnels du référencement, mais plutôt pour les propriétaires de sites en me demandant toujours « que vais-je leur donner aujourd’hui ».

En quoi consiste le travail réalisé par votre agence ?

L’essentiel de notre activité est concentré sur deux points. La création de sites sur mesure, que ce soit des boutiques en ligne ou des sites professionnels d’entreprises, et l’accompagnement de nombreux clients pour améliorer la visibilité de leurs sites.

Depuis 1 an et demi, nous avons aussi de très nombreux contacts qui nous demandent de travailler pour leur permettre de sortir des pénalités pour liens factices qu’ils subissent. Au fil du temps nous avons développé une véritable expertise sur ce sujet.

Qu’est-ce qui vous différencie de la masse des agences existantes ?

Probablement le fait qu’AxeNet a été créée sur la base de mes connaissances SEO. Le virus a été transmis à toute l’équipe et nos clients bénéficient donc en amont de la maitrise que toute l’équipe a acquise. Ceci leur évite d’avoir à faire appel à une société de référencement après avoir fait réaliser leur site puisque tout est bordé initialement.

L’autre point fort tient au fait que nous avons de véritables développeurs, pas seulement des bidouilleurs de CMS. Nous pouvons donc répondre à des demandes très spécifiques qui nécessitent de coder sur mesure.

Votre agence est donc très complète ?

Dans une certaine mesure. Il ne faut pas oublier que le web est devenu complexe et nécessite de nombreux savoir-faire. À titre d’exemple, nous ne faisons pas de référencement publicitaire avec le programme Adwords, car nous considérons que nous ne sommes pas spécialistes.

N’aviez-vous pas parlé de créer une boutique en ligne il y a quelque temps ?

En effet, j’y pensais. Ce serait l’occasion de partager encore mieux les problématiques de nos clients e-commerçants. Malheureusement il n’est pas facile de tout gérer de front. Nous avons monté un blog en préparation, unvraibijou.com. Tant que le projet est en stand-by, nous utilisons ce site comme laboratoire, mais allons quand même passer à sa monétisation, car mine de rien, il commence a gérer un bon trafic qualifié.

Je reviens au référencement, car vous faites figure d’expert. Quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs ?

Difficile de tout résumer en quelques lignes (mieux vaut suivre le blog AxeNet), mais voici pour les grandes tendances :

Tout d’abord de réaliser que la visibilité d’un site se travaille en amont de sa conception concrète. Ceci consiste avant tout à bien identifier les attentes et questions de ses cibles. C’est à partir de là que l’on imaginera les contenus, donc les pages, et l’arborescence du site.

Puis, Google devenant doucement plus efficace, je conseille d’attacher beaucoup d’importance à la qualité sémantique des textes. Truffer les pages de mots-clés marche de moins en moins, la variété du vocabulaire devient de plus en plus importante, en restant toutefois très centré sur son sujet.

Enfin, d’être très prudent dans l’approche de netlinking. Visez les liens thématisés ou d’autorité, de toute façon les autres viendront tous seuls. Insistez sur le branding (lien sur la marque ou le domaine). Pour les autres liens, variez énormément les ancres et allez-y doucement sur les liens optimisés (qui contiennent des mots-clés), car Google est très suspicieux dans ces cas.

Merci Sylvain pour cette Interview !