Le portrait du jour est celui de Michel. Il a 42 ans et est lotisseur en Isère. Michel vend donc des terrains dans les lotissements pour construire sa maison. Il va nous parler de son activité en tant que lotisseur Isère.

 

Bonjour Michel, peut-tu te présenter ?
Bonjour Marie, oui bien sûr avec plaisir. Je travail dans l’immobilier et suis plus exactement un lotisseur en Isère. Certains nous appellent aussi « aménageur foncier » ou « promoteur foncier ». mon activité est donc d’acheter des terrains et de les rendre viables. Pour cela je dois faire des demandes de permis d’aménager; une fois ces permis obtenue, j’y ajoute la desserte de l’eau, l’électricité, le gaz et de l’assainissement. Une fois les terrains constructibles, je les revends donc pour faire construire des lotissements, des maisons, des bureaux …

 

 

Qu’est ce qui vous a attiré dans ce métier ?
Le plus excitant est un peu le côté “pari” même si bien sûr, nous mesurons chaque risque et qu’une multitude d’outils viennent nous donner des indications. En effet, chez SAFIR, nous nous devons de trouver les terrains non constructibles mais avec un très bon potentiel

Mais alors comment faites vous, en tant que lotisseur dans l’Isère pour dénicher les meilleurs emplacement ? Ahhh, je ne vais peut être pas dévoilé ma recette secrète des fois que certains concurrents nous lissent (rires). Mais c’est vrai qu’il y a un travail de veille qui est énorme ! Nous devons être à n’importe quel moment au courant de tout mais aussi et surtout avant tout le monde. Pour cela il faut savoir être très organisé et prendre le temps de faire son travail de veille (également lors de déplacement ou de vacances).

 

lotisseur2

 

Alors quels sont les petites astuces que vous pouvez dévoilé ? (on va dire celle déjà connus des concurrents et qui vous ne causeront pas de tords si elles sont dévoilées)
Je pense que chaque lotisseur à ces petites astuces avec lesquels il a l’habitude de travailler. Pour ma part on va dire que mes premiers conseils à un débutant seront

  1. S’informer : Regarder les journaux télévisé, écouter la radio, s’abonner aux journaux et magazines spécialisés.
  2. Échanger : C’est toujours bien d’échanger que ce soit avec des collègues de chez SAFIR ou des amis lotisseurs. Ils peuvent aussi avoir des bonnes infos à vous donner alors ne gardez pas tout pour vous car vous serez content qu’ils vous renvoient la pareille à l’occasion.
  3. S’alerter : Aujourd’hui c’est la génération des téléphones intelligents. Il y a pleins d’applications qui nous préviennent à la sortie de nouveaux contenu. Une technique que j’aime bien faire aussi est de me créer des alertes sur google.

Merci Michel. Un dernier mot pour la route ?
Merci à toi Marie pour avoir consacré ces lignes à mon métier de lotisseur Isère mais merci aussi aux lecteurs de EduFrance. Je vous invite à venir me poser des questions sur ce métier encore peu connu du grand publique. Sinon vous pourrez retrouver toutes les infos nécessaires sur le site internet qui se trouve ICI.

lotisseur isère