machine a biere 2017

Actuellement, notre invité Mr Serge du site machineabiere.net va nous expliquer comment réaliser de la bière maison, son amour pour la bière l’a attiré à en créer et il est présent pour nous en dire plus. Comme nous le savons, la création de la bière est un moyen de produire, une liqueur contenant de l’alcool à faible dose disposant une levure de céréale en présence de saccharose modifié. Fabriqué par diverses industries on y trouve plusieurs sortes, ses fabricants sont appelés des maîtres brasseurs. Revenons au fait, Mr Serge est un de nos créateurs et voyons ce qu’il nous dira à ses sujets explicites.

Quelle est la composition de votre bière tellement appréciée ?

Après avoir goûté vous n’en revenez pas n’est pas, voici l’anecdote : de l’eau à l’intérieur de la machine c’est l’élément pour procurer le goût de sa propriété. Avec une quantité adéquate de 600 centilitre et voilà une bonne bière maison. Ajoutez-en du malt, c’est de l’orge obtenu par germe caramélisé, dès fois je l’altère avec du froment ou du seigle. Du houblon pour donner le gout amer, introduire des arômes pour la stérilisation et lequel soit plus digestif ; n’oublions pas la levure pour la fermentation pour ajouter la saveur et plus de parfum et pour que ça a un gout plus vrai, j’y ajouté du mais, du riz, de l’avoine, du seigle et de l’épeautre. Et la dernière composante le glucose, le sucre, l’invertase, maltodextrine, et le dextose. Cliquez ici pour plus d’information.

Nous savons que la base est l’eau, mais comment avoir une bonne qualité ?

Il faut introduire dans la machine minutieusement, l’eau qui doit répondre aux normes de l’Organisation Mondiale de la Santé. Dès lors, l’ion contenu dans l’eau est très variable donc chaque eau utilisé doit être étudier. C’est un enjeu à ne pas prendre à la légère, car une forte densité de l’ion dans l’eau peut modifier le gout. Mais on peut traiter l’eau en plusieurs manières : en utilisant le contrôle des ions inapproprié par acides, en additionnant du sulfate ou chlorure la dite SO42-, Cl. Une autre façon est de le décarbonaté par ajout de chaux, par procédure de décantage, de filtrage, ou de précipitée des carbonates tout ceux-ci par aide de la machine. Le traitement des bactéries par filtre de charbon actif, moyennant des résines, des osmoses inversées et des électrolyses sont allégés.

C’est quoi le houblon et où pouvons-nous en trouvé ?

Un mot que seul les connaisseurs le reconnaissent, c’est en réalité un végétal du voisinage des Cannabinacées (voir ici) qui développe une résine de couleur jaune, appelée lupuline ce qui donne le gout amer de la bière on peut également le classer parmi les éléments conservateurs. On le trouve à la Slovénie, en Allemagne et en Croatie.

Le maltage est-il nécessaire ?

Se procéder d’assuré la multiplication des enzymes nécessaire à la structure de l’amidon en saccharose ce qui produit de l’alcool lors de l’effervescence. C’est un gros travail puisqu’il comprend quatre étapes :

  • le trempage comme son nom l’indique c’est le fait de retremper l’orge durant dix minutes minimum.
  • La germination le moment ou l’orge va commencer à germer ce qui donne naissance à l’amylase. Elle dure une cinquantaine de minutes voir même des heures, ce qui donne le malt vert.
  • Le touraillage : le but est de faire sécher le malt vert obtenu plus récemment, à l’aide du voyant de température. Et la dernière étapes
  • le dégermage la faite d’extraire le malt de ses radicules. Tous ces travaux sont allégés par l’aide de l’instrument.

On sait que la saccharification est la transformation des saccharines compliquées, expliquez-nous par vos propres termes ?

La présence du sucre est grâce à la malte si vous m’avez bien suivi, ce résultat va subir un chauffage, cette procédure est appelée fermentation de base ; par infusion par pallier : une étape très ajustée ; et l’infusion simplifiée :réchauffé de l’eau puis verser dans le malt.

L’arôme de la bière provient de quoi ?

Venant du houblon, et parfois des épices, ce mélange est porté par ébullition elle est parfait lorsqu’il y a présence de gout amère par présence de lupuline obtenu par le houblon.

Pour avoir une bonne bière la fermentation est appropriée, expliqué se procéder ?

Un procédé innégligeable, dans la fabrication de la bière maison. Elle est vue en deux étapes : celle en premier lieu, d’une durée de 3 à 10 jours avec une demande de chaleur de 18 à 26°C et la deuxième dont la levure employée est inévitable pour la température d’effervescence, c’est un procédé pour obtenir de l’alcool.  L’un des principes doit être exécuter pour avoir une bonne fermentation : une en basique à une température de 5 à 14°C la levure employer et le saccharose, la seconde.

Pour boire une bonne bière maison,j’espère que mes explications vous ont été très élémentaire et que vous ne boirez plus une sans connaissance de cause mais étant informés de sa contenance de la faite par mes informations. Vous pourrez être comme un brasseur en toute connaissance de cause et pour plus vous pouvez même goûter à ma bière maison jamais vous serez déçu.