maxiburo

Nous avons le plaisir de recevoir aujourd’hui Monsieur Marc Wacheux du site Otto-Office.fr. Aujourd’hui, la société compte parmi les acteurs principaux de la fourniture de bureau auprès des entreprises. Sa création remonte à 2 000 et son expansion s’affirme au travers d’un site web de premier plan et d’une logistique de pointe.

Monsieur Wacheux, pouvez-vous nous retracer brièvement votre parcours ?

Bonjour, tout d’abord merci de m’avoir proposé cette interview. Je suis Marc Wacheux directeur d’OTTO OFFICE/MAXIBURO.

J’ai démarré ma carrière chez 3Suisses, en tant que chef de projet organisation après avoir obtenu un diplôme d’Ingénieur Icam et IAE à Lille. En tant que chef de projet, j’ai mis en place la livraison en 24H qui était un service peu proposé par les entreprises de ventes à distance. En 1996, j’ai eu une belle opportunité de carrière et je suis donc allé en Chine à Shanghai, pour monter un bureau d’achat et une activité de vente par correspondance avec un assortiment de mode représentatif des marques française.
De retour en France en 1999, j’ai intégré et dirigé Bruneau-Belgique. Et en 2000, j’ai lancé, Otto Office en France qui devenu depuis Juin 2014 Maxiburo.

Nous avons ouï-dire que le nom de votre société allait changer en France

Effectivement, le nom de la société a changé.
Ce changement a été diffusé depuis fin Juin 2014 auprès de nos clients. Mais le projet était en chantier depuis novembre 2013.

Appartenant au groupe Argosyn (Mulliez et Otto Verstand) jusqu’en 2013, qui aujourd’hui se scinde en deux, le changement de nom pour Otto Office est devenu inévitable. Le changement de nom de Otto Office à Maxiburo nous permet d’affirmer encore plus notre dynamisme et notre simplicité, de continuer à offrir le maximum pour le bureau à nos clients.

Nous avons su gérer cette transition avec un talent d’équilibriste en conservant le code couleur de l’entreprise pour garantir la continuité de la marque tout en affirmant son positionnement marketing. Une fois traitées les potentielles barrières juridiques, et l’acceptation d’un panel test, la nouvelle marque fut déposée à l’INPI.

Ainsi c’est toute l’identité graphique qui a impacté : packaging, factures, courriers d’informations, changement de nom de domaine….

Comment s’articule aujourd’hui le marché de la fourniture de bureau dans l’hexagone ?

Aujourd’hui, le marché de la fourniture de bureau en France est un peu en baisse. La vente à distance (VAD) en B to B représente près de 6 % du marché général de la vente aux professionnels.

Les deux segments dominants de la VAD aux professionnels sont l’équipement du bureau (mobilier et fournitures. 44 % du CA global) et l’informatique (19 %). Sur un marché réputé difficile, Maxiburo affiche une croissance de son chiffre d’affaires et de sa rentabilité.

Vous misez principalement sur une stratégie web et catalogue aujourd’hui. Projetez-vous l’ouverture de points de vente ?

Maxiburo est un pure player c’est-à-dire que nous vendons essentiellement sur Internet. Pour le moment nous ne projetons pas de créer des points ventes. Cette idée a déjà était évoqué mais pour le moment elle n’est pas planifié. A plus long terme, si notre croissance n’augmente pourquoi pas !

Quels sont vos avantages concurrentiels ? Comment facilitez-vous la vie des entreprises ?

Les fournitures et le matériel de bureau font partie des besoins primordiaux des entreprises. Les clients peuvent faire des économies en commandant chez nous.
Nos avantages :

  • Nous proposons un service de devis en ligne afin de faire bénéficier aux clients de meilleurs tarifs.
  • Nous proposons également un service d’appel d’offre en ligne afin de faire bénéficier aux clients de prix attractifs sur une durée.
  • Nous proposons un service de buy and cash : à chaque commande, le client cumule des euros qui pourra réutiliser à sa prochaine commande.

Nos facilitons la vie aux entreprises en :

  • Étant toujours à l’écoute de nos clients
  • Leur proposant une offre produit la plus complète
  • La garantie satisfait ou remboursé sur tous nos produits

L’offre Otto-Office / Maxiburo va-t-elle s’étoffer à l’avenir ?

Lors de la création de la société Otto Office en 2000, nous n’avions que 5 000 références que nous mettons à disposition à nos clients. Au fil des années, ce nombre de références n’a cessé d’évoluer. Nous comptons à ce jour plus de 20 000 refs et nous comptons faire évoluer cette offre afin de répondre aux mieux à l’attente de nos clients.

Comptez-vous à terme développer l’enseigne Maxiburo à l’international ?

Pour le moment nous ne souhaitons pas nous développer l’enseigne à l’international mais cette idée a également été évoquée. Nous avons encore de belle opportunité en France et nous souhaitons encore acquérir des parts de marché.